Votre séjour

Votre chambre

La clinique met à votre disposition des chambres individuelles ou doubles. Vous pouvez demander une chambre individuelle moyennant un supplément. L’attribution de la chambre individuelle reste entièrement dépendante des disponibilités de l’établissement au moment de votre entrée.

Toutes les chambres disposent sur demande auprès des équipes soignantes :

  • D’une télévision avec télécommande
  • D’une ligne téléphonique personnelle
  • D’une connexion WIFI

Vos repas

Durant votre séjour, nous vous proposons des repas de qualité qui répondent à vos besoins et contribuent à votre rétablissement. Contrôlés par notre diététicienne et distribués par notre équipe hôtelière, les menus proposés allient variété et équilibre. Votre alimentation doit s’adapter à des impératifs médicaux.

Il se peut que votre état nécessite un régime particulier (sans sel, diabétique, sans résidu,..) pour lequel les menus seront adaptés et le suivi respecté. Quand votre état le permettra, votre médecin vous autorisera à reprendre une alimentation normale.

Dans tous les cas, nous prendrons en compte vos goûts et impératifs culturels.

Les repas sont servis :

Petit-déjeuner : 8h00
Déjeuner : 12h00
Goûter : 15h45
Dîner : 18h00

Des repas accompagnants sont disponibles sur demande.

La clinique dispose d’une salle à manger spacieuse et très agréable dans laquelle vous pourrez prendre vos repas.

Les visites

Les visites sont autorisées de 13h à 20h. En dehors de ces heures, les visites pourront avoir lieu avec l’accord du médecin et la coordinatrice des soins.
Nous prions cependant les visiteurs de bien vouloir sortir des chambres au moment des soins.

Les enfants de moins de 13 ans, ne sont pas admis dans les services.

Le silence constitue l’un des éléments du confort et du rétablissement des malades.
Merci de bien vouloir utiliser vos téléphones en mode silencieux.

L’accompagnement

Si vous êtes en chambre particulière, l’un de vos proches peut rester avec vous. Les tarifs des repas accompagnants sont disponibles à l’accueil.

Frais de séjour

L’établissement est conventionné avec la caisse d’assurance maladie et les principaux organismes sociaux.

Afin de limiter l’avance des frais restant à votre charge, nous vous conseillons de demander une prise en charge préalable auprès de votre mutuelle. Cette prise en charge peut nous être directement faxée au 01 41 46 75 00. Certaines mutuelles demandent à leur adhérent de faire l’avance des frais contre remboursement.

Si vous êtes un assuré(e) social(e)

L’ensemble des frais d’hospitalisation sont pris en charge par votre organisme de couverture sociale.

Si vous n’êtes pas assuré(e) social(e)

Vous êtes redevable de la totalité des frais à l’entrée de l’hospitalisation à partir d’un devis établi par le service facturation.

Les patients européens munis de la carte européenne à jour peuvent bénéficier des mêmes règles que les assurés sociaux (une caution leur sera demandée à l’entrée).

Il reste à votre charge :

Le forfait journalier (FJ)
Il représente la participation financière du patient aux frais d’hébergement entraînés par son hospitalisation. Il est parfois pris en charge par les mutuelles. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.

En sont exonérés : les malades dont l’hospitalisation est imputable à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, et les bénéficiaires de l’article 115 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre (sur présentation des justificatifs en vigueur).

Vos suppléments

La chambre particulière : elle vous sera facturée du jour de l’entrée jusqu’au jour de la sortie.
Les dépassements d’honoraires de vos consultations vous seront facturés à la sortie.

Si vous n’avez pas de mutuelle et que vos ressources sont insuffisantes pour régler les frais d’hospitalisation qui restent à votre charge, deux recours s’offrent à vous :

Déposer une demande de Couverture maladie universelle (CMU) complémentaire auprès de votre caisse d’Assurance Maladie
Déposer une demande de prise en charge au titre de l’action sanitaire et sociale de votre caisse d’Assurance Maladie.